ouvrir une assurance vie

Comment ouvrir une assurance vie ?

L’assurance vie est un placement qui, actuellement, attire les Français. Cependant, comme tout investissement, la souscription à une assurance vie, pour éviter les déceptions, doit se faire en connaissance de cause. Comment faire alors pour ouvrir une assurance vie ?

Contacter les compagnies d’assurance vie

Les produits d’assurance vie sont vendus par des compagnies d’assurances. Ces compagnies sont les mutuelles d’assurances, les institutions de prévoyance, les sociétés d’assurance vie, les courtiers d’assurances, les agents généraux, les banques, la poste, les caisses d’épargne, les autres intervenants (notaires, experts comptables, conseillers financiers, gestionnaire de fortune), les associations d’épargnants, les agences commerciales ainsi que les agents qui offrent leurs services sur internet. Ces compagnies d’assurances ont en principe l’obligation d’informer l’assuré sur les pièces à fournir lors de la souscription ainsi que du fonctionnement du produit financier proposé.

Signer un contrat d’assurance vie

Signer un contrat d’assurance vieLes contrats d’assurance sont de trois ordres. Pour ouvrir une assurance vie, le souscripteur a l’obligation de choisir entre ces différents contrats.

Les contrats mono support sont des contrats d’assurance vie qui vise les investissements effectués sur un seul fonds ou support. Ce support peut être soit un fonds en euros soit un fonds investi en unités de compte. Ce type de contrat est de moins en moins proposé par les compagnies d’assurances, car dans la pratique, il ne permet pas de moduler le placement en fonction d’une stratégie personnelle.

Les contrats multi-supports sont des investissements effectués sur plusieurs fonds. L’avantage de ce placement réside dans le fait que les investissements peuvent être distribués entre les fonds en euro et les unités de compte.

Le contrat vie-génération est quant à lui un contrat qui s’adresse aux PME ou des entreprises de l’économie sociale ou solidaire. Il offre au souscripteur un avantage fiscal sur la transmission. En contrepartie, l’investissement d’au moins un tiers des fonds des sociétés est obligatoire.

Verser les sommes à devoir

Pour souscrire à une assurance vie, une somme d’argent doit être versée à l’assureur. Selon les dispositions du contrat, les sommes versés peuvent se faire en une seule fois (versement initial) ou de façon régulière, à montant fixe (versement programmé). Il arrive également que le souscripteur choisisse un versement libre (tout au long du contrat), selon sa capacité d’épargne.

Désigner des bénéficiaires

Pour ouvrir une assurance vie, il faut prévoir un ou des bénéficiaires, surtout si le type de contrat choisi est celui en « cas de décès » ou mixte. Il faut comprendre qu’avec une assurance vie, le souscripteur a le choix entre plusieurs types d’assurance vie pour déclencher la garantie. Le contrat dit « en cas de vie » intervient lorsque l’élément déclencheur est la fin du contrat. Dans ce type d’assurance, une rente est versée au souscripteur jusqu’à son décès. Dans le cadre d’un contrat dit « en cas de décès » le capital constitué est versé à une tierce personne. Enfin, l’assurance vie dite mixte prévoit une rente en cas de vie et un capital versé à un tiers en cas de décès du souscripteur.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *